'Eske lè m sòti m ap antre lakay pou fanmi m rewè m''


les defunts:Nancy et Sebatien

Depuis quelques jours une boucheries s'ouvre dans les dix départements du pays. Dans les rues et dans les maisons la mort s'active et on compte les heures.

Voilà comment va la vie des haïtiens de nos jours. Après l'assassinat de Farah Martine Lhérison, la fille de Quatorze ans surnommée Mamoune, une triple mort a eu lieu à Delmas 75 parmis lesquels Novella Bellamy haut cadre de la BRH. Sans oublier la mort tragique des deux jeunes danseurs récemment.


En effet, Nancy Dorléan et Sébastien Petit sont ces deux jeunes qui ont laissé chez eux le mardi 23 juin pour se rendre à une répétition de danse. Le jour suivant, leurs familles ont lancé une alerte; Sisi et Sébastien n'étaient pas rentrés et l'inquiétude envahissait dejà les lieux. Sur les réseaux sociaux les avis de disparition de ces jeunes circulaient. Trois jours après, soit le vendredi 26 juin 2020, leurs cadavres, calcinés, allaient être retrouvés dans un cimétière de de Cazeau dans la commune de Tabarre.


Cette tragédie n’a fait qu’allonger la liste des à événements déconcertants et ravageurs dans le pays.


Pour le moment aucune enquête n'a encore été diligentée autour du drame, mais des témoignages ont été recueillis par la famille d’une des victimes: Nancy. Selon les dernières informations divulguées par la famille “yo koupe Lang Nancy, yo rache kè l, yo pete jel''. Ces familles demandent que justice soit faite pour leurs enfants.



Port-au-Prince, ville de crise sanitaire, fusillades, affrontements entre gangs, la calcination d'êtres humains; voilà ce qui investit la chronique d'un pays qui affronte chaque jour une nouvelle crise.



Notons que ce lundi 29 juin un “sit-in » a été programmé pour demander justice pour ces morts, partis dans des circonstances tragiques et douteuses. Ce mouvement fut empêché par la Police Nationale d'Haïti, qui a usé de gaz lacrymogène, de cartouches envers ceux qui avaient foulé le sol ce jour-là.

0 vue
@haïti 1ère- France cedex